• La porte dérobée

    Porte dérobée

    Porte dérobée

     Ma douce âme
    Dans ce froid si pâle
    À travers tes douces paupières
    Tu devines ma lumière

    Dans mon coeur blême et frémissant
    Tout au fond de moi ce désir attendrissant
    Comme une envie contagieuse
    De toucher tes pétales aux couleurs si curieuses

    Dans un soupir surprenant
    Je me pause face à l'océan
    Tu penses à un mirage
    Pourtant je suis là et te dévisage

    J'ai ouvert la porte dérobée
    De ton coeur que je n'ai pas oublié
    Je suis venue te dire c'est bizarre
    Des mots pris au hasard

    De ce rocher où l'on devine les profondeurs
    Je nage dans cet instant de bonheur
    Je sais que tu le sens ma belle amie
    Au fond de toi il y aura une accalmie

    Je ne suis pas venue te raconter ma vie
    Mais t'offrir l'ivresse d'un moment choisi
    Pour que tu nous vois exister
    Mais jamais la porte se refermer

    Ma douce fleur, il ne faut plus avoir peur
    Car entre nous rien ne se meurt
    Je te porte toute mon attention
    Je sais que tu le comprends avec émotion

    Notre grande complicité
    Ne fait que renforcer notre belle amitié
    Mon poème n'est pas une invention
    Tu l'auras décelé, il est simplement d'une autre dimension

    Pour nous le temps ne compte plus
    Nos mots éternellement sont suspendus
    Comme une douce magie
    Qui brillera pour nous à l'infini

    C'est avec joie que je te souris
    Merci pour ton regard ébloui
    Grâce à toi je repars sereine
    D'avoir pu t'offrir un merveilleux instant cette semaine

    La porte dérobée

    Lolli

    Porte dérobée

     

    Petite poésie pour toi qui passes et me lis, douce fée Rose et amie.
    (Survoler le cadre avec votre souris). Merci Gilbert pour ce code si joli.   

    « L'arbre de vieA l'aube de l'hiver »

    Tags Tags : ,